L'Histoire du Village

Ce village, situé à 14 kilomètres au Sud de Vitry le François, dans le département de la Marne, a la particularité d’avoir le nom le plus long de France.

Le bourg de Saint-Remy en Bouzemont
Le bourg de Saint-Remy

Il est situé en Champagne Humide, dans le bocage, à l’extrémité Nord-Ouest de la région forestière du Der, entre les premiers vallonnements de la Champagne Crayeuse vers Arzillières à l’Ouest, et la plaine alluvionnaire de la vallée de la Marne à l’Est.

Le lavoir de Saint-Remy en Bouzemont
Le lavoir

A l’exception de sa partie basse reposant sur des alluvions, la majeure partie du village est établie sur un petit vallonnement au sol imperméable constitué d’argile du Gault favorable à la création d’étangs et aux boisements de chênes.

 

Trois petits ruisseaux : le fossé des Rouliers, l’Isson et le fossé du Pars, appelé aussi fossé de l’étang d’Erzine ou fossé « Jean des Boeufs », en amont, drainant une partie des eaux du bocage et servant d’émissaires aux nombreux étangs des environs, s’y rejoignent pour former à la cote 108, le ruisseau du Radet ou Isson, dont les eaux rejoignent la Marne à Frignicourt.

 

Le village de Saint Remy aurait été à l’origine un hameau de Bouzemont, en latin « Bosonis Mons », lieu habité, aujourd’hui disparu, et dont le lieu-dit Les Bouzemonts, qui culmine à 122 mètres, se trouve au Sud-Est de l’actuel village de Saint Remy.

Les noms de villages, à l’origine, désignaient souvent des sanctuaires consacrés à des martyrs ou des Saints Confesseurs.

Ainsi :

  • Saint Remy s’appelait Sanctus Remigius.
  • Saint Genest s’appelait Sanctus Genesius.

Alors que le mot latin « Mons », au sens de hauteur, de Mont, était combiné au nom d’une personne :

  • Bouzemont : Bosonis Mons (Mont de Boson).
    «Boson» était le nom du seigneur de la châtellenie de Vitry en Perthois, quelques années avant que cette dernière ne passe entre les mains de THIBAUD Ier, comte de Champagne, en 1077.